Charlie & Co suivi de Il nous faut l’Amérique

de Koffi Kwahulé
Broché : 158 pages
ISBN : 978-2355721854
Format : 13,5 x 21,5 cm
Date de parution : mai 2018

Ce livre regroupe deux pièces écrites à des périodes différentes. Auteur de plus de trente pièces, Koffi Kwahulé s’amuse à nos dépens de toutes nos illusions, nos inconstances et notre quête d’un bonheur indéfinissable.

15.00

Catégorie :

Description

Le livre
Ce livre regroupe deux pièces écrites à des périodes différentes. « Charlie & Co » met en scène la quête hallucinatoire de Charlie, une jeune femme avec une paire de seins de feu et son amant Sharli. Ces deux clowns psychopathes recherchent un objet précieux qu’ils ont eux-mêmes du mal à définir. Ils rencontrent Charly qu’ils prennent dans un premier temps, en ce jour de Mardi gras, pour une femme. Charlie et Sharli soupçonnent Charly d’avoir caché l’objet quelque part dans son corps. Aussi Charlie et Sharli entreprennent-ils de torturer Charly afin que Charly avoue cacher dans son corps l’objet précieux dont Charlie et Sharli ignorent la nature. Avec « Il nous faut l’Amérique », tout commence par un pain, un pain tendre, un bon pain que Topitopi et Badibadi, sa femme enceinte, partagent avec Opolo, l’ami de la famille. Faute de caler les ventres, le bon pain est prétexte à des palabres de « nègres dans un tunnel ». Mais voilà que Badibadi, en poussant la porte des toilettes, fait apparaître la lumière. Le miracle a l’odeur du pétrole. Oui ! Badibadi pisse du pétrole ! Auteur de plus de trente pièces, Koffi Kwahulé s’amuse à nos dépens de toutes nos illusions, nos inconstances et notre quête d’un bonheur indéfinissable.

L’auteur
À la fois romancier, nouvelliste, essayiste, comédien et metteur en scène, Koffi Kwahulé a commencé sa formation à l’institut National des arts d’Abidjan, l’a poursuivi à l’école Nationale Supérieure des arts et des techniques du Théâtre de Paris (rue Blanche). Il a obtenu un Doctorat d’Études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle Paris III. Lauréat du Prix Ahmadou Kourouma pour son roman Babyface (Gallimard, 2006), il a reçu pour l’ensemble de son oeuvre, en 2013 le Prix Édouard Glissant, et en 2015 le Prix Mokanda et le Prix d’Excellence de Côte d’Ivoire.